Alors... prêtes pour la dernière ligne droite ? J'ai pris un peu d'avance et j'ai terminé mon frisoir depuis quelques semaines déjà.

Dès les premiers points posés sur la gaze, j'avais résolu de le broder en hommage à ma marraine. Les étoiles devaient être alignées, car j'ai justement reçu la semaine dernière, pour mon anniversaire, un objet dont j'ignorais jusqu'à l'existence : un bavoir brodé à son prénom, porté dans ses premiers jours de vie. Voilà qui nous ramène tout au début du siècle dernier, en 1905...

Il est si petit qu'en ouvrant l'enveloppe, j'ai cru à un ouvrage d'apprentissage ; mais j'ai eu la confirmation que c'était bien son bavoir de nouvelle-née, ce que confirme la légère usure à l'endroit du cou. Le bavoir des grands jours, pour montrer le petit trésor aux visites :-)

Bavoir tata-marraine

Bref, la coïncidence de ce don inespéré et émouvant m'a confirmé, s'il en était besoin, que j'avais bien choisi la dédicataire de mon ouvrage.

10 - Calendrier 2018 Sylvaine

Il faut décidément que je mette du papier dans ma broderie, même si ce n'est qu'une petite touche. Cette fois-ci, il se retrouve dans mon frisoir sous la forme d'une photo de quatre centimètres de diamètre. Je l'ai découpée dans une réimpression de l'original pour ne pas le sacrifier. Le gros avantage est aussi que partant d'une photo scannée, j'ai pu la mettre exactement aux dimensions qui convenaient à la place disponible.

Point de marque et crochet

J'ai eu envie d'encadrer ce médaillon par une dentelle faisant écho à la bordure crochetée de gauche. J'ai bien l'impression que la brodeuse s'est interrompue à la toute fin de son effort et qu'il n'était pas dans son intention de ne finir l'ouvrage que par une seule bordure. J'hésite encore à compléter mon frisoir sur les trois autres côtés mais si je le fais, ce sera avec trois modèles différents pour rester dans l'esprit de la broderie où aucune frise n'est répétée. Qu'en pensez-vous ?

Point de marque 1 et 2 fils

Après avoir inséré la photo de ma tata, il ne me restait plus qu'à broder mon hommage, forcément très simple compte tenu du peu de place. Pour récupérer un peu de marge, je l'ai fait sur un fil de trame, au lieu de deux pour le reste de ma broderie. J'ai aussi brodé nos quatre initiales en accompagnement des quatre clous... euh... pour récupérer un petit cafouillage dans le placement des angles. Toutes les lettres sont brodées en rouge, bien sûr, parce que les lettres ça se brode en rouge et puis c'est tout.

C'est votre tour, maintenant ! Pour beaucoup d'entre vous, c'est déjà fait, si ce n'est sur la toile, au moins dans la tête. Si vous avez moins l'habitude d'improviser, une piste est celle des lettres : pour une personne que vous aimez, un lieu dont vous gardez le souvenir, une maxime qui vous tient à coeur, simplement une date et des initiales... Si le message a du sens pour vous, il aura sa place au milieu de votre broderie, ne vous préoccupez de rien d'autre.

Je vous avais promis quelques ressources pour finir votre frisoir, les voici donc :

  • si vous voulez réaliser quelque chose dans l'esprit de mon médaillon, vous pouvez récupérer sur ce lien l'explication de la bordure aux coquilles. J'ai mis dans le même document mon interprétation de la dentelle de gauche ;

  • je suis sure que vous ne manquez pas d'aphabets ; je vous livre ici mes favoris, ils n'ont rien d'inédit mais ce sont ceux sans lesquels je ne saurais rien écrire à la pointe de l'aiguille ;

  • si vous voulez reproduire la jolie couronne au point d'épine du modèle original, je vous ai préparé son tracé sur le centre du diagramme pour que vous puissiez la positionner sur votre ouvrage ;

    couronne épines

  • si tout de même vous préférez un modèle standard, je vous propose une version avec deux demi-couronnes au point de marque, où vous n'aurez plus qu'à remplacer mes initiales par les vôtres en utilisant les alphabets que je vous donne plus haut ;

    10 - diagramme couronnes

  • et finalement si vous voulez vraiment reproduire le centre du frisoir original, vous le trouverez en grand sur ce lien et vous pourrez le lire quasiment comme un diagramme.

Depuis la semaine dernière, je reçois des photos de vos ouvrages terminés car certaines, très décidées, avaient brodé leur centre avant même d'avoir la dernière frise. Je les ai mises de côté jusqu'à présent mais je vais commencer à les placer dans la galerie du frisoir. C'est parti pour la diversité et des tas de bonnes idées : une source d'inspiration supplémentaire ? Si vous en avez envie, je vous invite à placer en commentaire, sous votre photo, l'histoire de votre ouvrage.

Et puis je termine en vous parlant du petit plus promis à celles qui ont progressé au rythme de ce calendrier de l'Après : j'ai eu envie de rester dans l'esprit fleuri et coloré du frisoir. Il me fallait aussi trouver un modèle que j'avais très peu diffusé alors mon choix s'est porté sur ce diagramme que je n'ai distribué, dans sa version complète, que sous forme de kit pour un tapis sur gaze de soie. Il a l'avantage de pouvoir être utilisé par petits bouts dans toutes sortes de situations ; j'en avais même fait un sac.

Jardin de la brodeuse

Je vous avais annoncé un délai de quinze jours pour terminer, il court à partir de maintenant. Disons, parce qu'il faut se donner une limite, que j'enverrai le diagramme à toutes celles dont la photo de la broderie entièrement terminée (je ne parle pas de la bordure au crochet, bien sûr !) me sera parvenue avant ma publication du dimanche 18 mars... et vous savez que je suis généralement matinale :-) Pensez à vérifier dans la galerie que votre photo est bien arrivée jusqu'à moi, je vais essayer de les intégrer au fur et à mesure.

Mais pour toutes celles qui brodent à leur gré et finiront par la suite,  surtout continuez à m'envoyer une photo : j'ai envie de voir tous vos frisoirs ! Et en attendant, j'espère que si vous avez suivi l'aventure avec moi, ce calendrier de l'Après a rempli sa mission : vous accompagner en douceur vers le printemps en mettant un peu de lumière dans ces mois tristounets qui suivent Noël :-)