Souvenir de brocante.. je me rappelle exactement comment cette boîte est arrivée chez moi, ce qui est rare car je suis plutôt oublieuse des détails. Mon bureau se trouvait encore à deux pas des halles et je ne manquais jamais, le vendredi matin, de passer sur le marché avant d'embaucher. C'était un 4 janvier, autant dire qu'il y fallait un peu de motivation :-)

Les brocanteuses aussi étaient au rendez-vous et en arrivant sur le coin du marché qui leur est réservé, j'ai évidemment eu un coup de coeur immédiat pour cette boîte. J'étais sa première cliente de l'année, la marchande voulait marquer le coup et m'annonça d'emblée un prix dérisoire dont je m'acquittai sans broncher. Et oui... l'argent est une composante essentiel du plaisir de la brocante car on passe son temps à laisser sur le carreau des merveilles qui ne sont pas dans nos moyens.

Fil d'Irlande boîte

La boîte est parfaite, complète de ses dix bobines, bien sûr, mais surtout dans l'état où elle devait se trouver quand elle est sortie de la manufacture.

Fil d'Irlande bobines

Voici encore un article que l'on identifie parfaitement au catalogue Cartier-Bresson de 1908, comme à celui de 1926.

Fil d'Irlande catalogue 1908

 

Fil d'Irlande catalogue 1926

Mais a-t-on vraiment besoin d'un fil si fin pour le crochet ? 300, c'est un cheveu ! Oui, pour crocheter du rêve...

Met détail1

Met détail2

Met détail3Crochet d'Irlande - source : collections numériques du Met